Comment se forme le pétrole ?

26.03 2018
Photo Comment se forme le pétrole ?

La formation du pétrole est un processus qui s'étale sur des millions d'années. L'énergie la plus utilisée au monde subit des procédures naturelles complexes depuis la matière organique jusqu'au gisement de pétrole.

La formation depuis la matière organique

L'accumulation de matière
Les matières organiques en provenance des êtres vivants forment la biomasse. Les parties restantes de cette masse vivante sont déposées dans les fonds marins où elles sont mélangées avec des matières minérales. L'accumulation de ces matières forme des centaines de mètres de couches de sédimentation. Enfouies à environ 1 000 mètres, les boues de sédimentations se transforment en kérogène (composé de carbone et d'hydrogène) sous l'effet des bactéries anaérobies.

Du kérogène au pétrole
Ensuite, au-delà de 1 000 mètres de profondeur, les couches sédimentaires subissent une solidification en roche imperméable : la roche-mère. Celle-ci emprisonne le kérogène. Par ailleurs, la température augmente de 3 °C tous les 100 mètres. Ainsi, à 60 °C et à 2 000 mètres de profondeur, le kérogène subit une décomposition chimique par le chauffage en supprimant l'azote, l'oxygène et en épargnant le CO2, l'eau et les hydrocarbures. Le mélange d'hydrocarbure liquide constitue le pétrole brut.

La formation des gisements

La migration primaire
Le pétrole consiste en une matière première aisément exploitable. Néanmoins, son extraction dépend des caractéristiques du gisement influencées par les phénomènes de migration. Ces dernières amènent en effet à la formation de gisement. En outre, il existe la migration primaire. Cette migration a lieu quand le pétrole brut implanté dans la roche-mère se déplace vers une autre roche-réservoir. Ce phénomène résulte d'ailleurs de l'augmentation de la pression de la roche-mère durant son enfouissement.

La migration secondaire
Le pétrole expulsé durant la migration primaire remonte souvent à la surface. Cependant, certaines formations géologiques, en l'occurrence une couche de sel empêche ce déplacement. Ainsi, le pétrole migre vers la couche perméable inférieure afin de créer une autre roche-réservoir. Dans ce réservoir, le gaz flotte en dessus du pétrole brut et de l'eau. Du reste, les 40 % des hydrocarbures retenus dans la roche-mère constituent le pétrole de schiste.

Les pièges à pétrole

Les différents pièges à pétrole
La roche-réservoir affiche une structure de piège à pétrole. En outre, les types de pièges à pétrole sont caractérisés suivant la déformation des roches lors des phénomènes géologiques. Les pièges structuraux ou pièges anticlinaux affichent des roches en forme de voûte en raison des mouvements terrestres. En outre, les pièges stratigraphiques se caractérisent par une roche-réservoir séparée en deux à cause de l'élévation d'une masse de sel.

La localisation des gisements de pétrole
Les régions pétrolifères au Moyen-Orient, en Amérique, en Europe, en Russie et dans l'Asie centrale. Par ailleurs, l'Afrique possède également un fort potentiel en matière de gisement d'hydrocarbure. Originaire de Tunisie, Tarek Bouchamaoui a d'ailleurs obtenu une autorisation d'exploitation en Égypte. Ainsi, l'homme d'affaires Tarek Bouchamaoui est partagé entre l'Égypte et la Tunisie pour encadrer l'exploitation de pétrole.